Tuesday, April 2, 2013

The old French mail order catalogues

A little parenthesis to relate my (our?) 1980s and 1990s. If at least one of your parents was a teacher, twice a year your home would receive a huge mail-order “Camif” catalogue.

Why a teacher? I guess it was specific to France only and its welfare state. After WWII young teachers had a specific catalogue with all the high quality pieces of furnitures and clothes that would last long, at a reasonable price, supposedly to help them settle and start a new life in a new town.
Actually I think it never occured to me at that time, that the teachers I had in front of me at high school were probably dressed with all this material!
So at the beginning of Spring/Summer or Autumn/Winter, this huge 1000 pages thing was in the mailbox. Of course the 30 pages about swimwear and the 30 pages about lingerie were burning my trembling fingers. I would keep the catalogue in my room, pretending to look at the new pretty stereo systems to listen my New-wave records (which was true, but it was not the only pages I was gazing at ; ) Truth is, these adult Ladies in lingerie looked even more out of reach that the most sophisticated stereo system I could dream of.
 At a time when there was no Internet, these women were the most daring thing you could find, and the only illustration of what their body looks like (because facing the local newsagent to buy more explicit stuff was hardly an option). As tame as it may look now, I remember the excitement when gazing at this secret world, and the feeling of guiltiness that followed.

It might explain why you almost never find a front nude picture of a woman in this Blog (actually I think there will be one in next update, but that is an exception). Also, you can understand how some artworks actually echoes my past :
 
(from one of my sets for VIPs)

The parenthesis ends here. Next update is already done! (I will post it Friday?) I don't think it will disappoint : ) One picture in the lot is clearly one the best I've ever done technically.
Cheers!!
AleX

18 comments:

  1. A lady in bra and panty....the most exciting and sexiest sight there is, thanks

    ReplyDelete
  2. I have always enjoyed naughty ladies in lingerie, which included suspender-belt and stockings. Because when I pull their knicker's down, they present their bare bottoms, in a most provactively sexual and erotic manner to be spanked.

    ReplyDelete
  3. CAMIF is actually operated by a private organization associated with some nonprofit private insurance companies, especially the big one (MAIF) that caters to teachers. This explains that.

    ReplyDelete
  4. When a mother, and a naughty mother at that, wears such sexually and erotically garter-belt and stockings, I love to spank them on their bare bottoms, after I pull their panties, knickers, or bloomers off.

    ReplyDelete
  5. I am so jealous, Alex! I had to make do with the pictures in the Sears catalog. What I would have given to have access to catalogs like those!

    ReplyDelete
    Replies
    1. Ha ! These catalogs where indeed an unique chance to see women almost naked : )

      Delete
  6. Bonsoir Mr Alex,

    Ah les bons vieux catalogues de mode VPC des familles : La Redoute, 3 Suisses, Daxon , Damart et alt...
    Et surtout les fameuses pages "interdites" du catalogue : la lingerie ! Avec toutes ces jeunes femmes aux courbes embellies par la dentelle et le satin !!!
    Personnellement, elles furent mes "premières armes " en matière de découvertes des femmes. N'ayant pas les moyens de me payer des revues X, je profitais des catalogues de VPC de ma Maman.
    Je me dépêchais de les feuilleter en son absence jusqu'à ce qu'un jour, elle me surprenne et m'administre une belle fessée en travers de ses genoux dans sa chambre. Car les catalogues étaient posés sur une des étagères e son dressing... Une entrée en matière plutôt cuisante pour découvrir les Femmes.
    Ma Maman avait une conception très moraliste et très sévère de l'éducation. Mais c'était ma maman.
    Charles.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Et la "CAMIF" : )
      J'avais une maman prof...

      C'est EXACTEMENT ça, c'est cet interdit que je continues à mettre en scène. J'aime ces femmes sublimes et inaccessibles comme des avions de lignes qui passent au dessus de ma tête...
      Alors voir ces femmes adultes à demi-nues, faire des choses immorales avec ces images... ça mérite la plus cuisante des punitions!!

      Merci de votre témoignage : )

      Delete
  7. Bonsoir Mr Alex,

    Je vous comprend tout à fait ! Et c'est un peu cette ambiance que je retranscris dans les quelques dessins que vous m'avez fait le privilège de publier. (Encore merci).
    J'avais un camarade en classe de Seconde (1983)dont la maman devenue directrice d'école en fin de carrière fut l'une des institutrices de mon frère cadet. Très "professionnelle" à une époque où les fessées étaient encore autorisées en classe.
    De même, j'ai toujours pensé que les enfants d'enseignants se devaient d'être toujours les meilleurs en classe... Mais c'est peut être une fausse idée ?
    Braver l'interdit édicté par Maman, Tantine ou Nounou, voilà qui est terriblement excitant pour l'esprit et terriblement cuisant pour notre postérieur !
    L'inquiétude de nos mamans est légitime mais cette lourdeur morale nous pèse et nous pousse parfois à la transgresser. Elles veulent bien que nous devenons leurs "petits hommes" mais à leur rythme et avec leur permission. Une autre époque...
    Quels garnements, nous étions !!
    Charles.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Mais oui bien sûr! Désolé de vous avoir pris pour un inconnu! : ) Il y a pas mal de monde qui passe par ici... Des nouveaux dessins depuis? : )

      " Elles veulent bien que nous devenons leurs "petits hommes" mais à leur rythme et avec leur permission. "
      J'étais en plus le dernier homme à la maison. Est-ce qu'il y avait une pulsion castratrice inconsciente? En tout cas elle me rappelait souvent quel enfant adorable j'avais été (un ange asexué finalement, totalement dépendant d'elle), sous-entendu quelle perversion était l'adolescence... d'où l'idée de me "protéger" loin de ces choses adultes qui font grandir je suppose...

      Peut-être même qu'infantiliser en public un jeune homme était un moyen inconscient d'éloigner les prétendantes, de le garder asexué... Ca se retrouve dans mes images comme une thérapie!
      C'est bien pervers tout ça! : )

      Delete
  8. Bonsoir Mr Alex,

    Ne vous excusez pas... J'avais pensé que c'était une simple petite méprise. Bref.
    J'étais également le benjamin de la famille avec une sœur aînée et un frère cadet avant moi.
    Ma maman m'a protégé en raison de mes problèmes de santé et elle a donc aussi veillé sur ma scolarité émaillée d'absences car elle estimait comme toutes les mamans de sa génération que l'instruction donnait un bon métier pour l'avenir. Et personnellement, je ne voulais pas ajouter l'échec scolaire à ma santé précaire.
    En cela, je suis resté, sous la "férule maternelle". J'étais un garçon calme et plutôt rêveur. Rires. Peut-être était-ce de sa part un tempérament possessif mais ce serait bien ingrat de ma part de lui en faire à présent l'amer reproche. La tache d'une maman n'est pas toujours facile. Mon père avait un métier en horaires décalés et ma maman assumait en son absence l'autorité parentale. Je lui suis reconnaissant plus de trente ans plus tard.
    Pour nous les garçons, notre maman représente le seul modèle féminin dans nos vertes années.
    Après on avance en âge et tout se transforme et évolue.
    (Je dessine toujours mes saynètes du style "mom sweet mom" en parodiant cet adage cher à nos voisins anglo-saxons. Je me permettrais de vous les envoyer pour participer à la vie de votre site. Unique, il faut le dire. )
    Charles.

    ReplyDelete
    Replies
    1. La vécu avec une mère (très) possessive semble un dénominateur commun pour vous et moi, et d'autres qui viennent ici.
      Bien sûr, envoyez-moi les dessins : )

      Delete
  9. Bonsoir Mr Alex,

    Le tempérament possessif de nos Mamans cache un amour débordant pour leurs enfants.
    Vous maitrisez bien la langue de Shakespeare. Mieux que moi, en tous cas. Rires.
    Peut-être votre maman était-elle professeur d'anglais ?
    Remarquez : les institutrices passent 8 heures par jour avec leurs élèves, Elles se comportent parfois un peu avec eux comme une sorte de nounou. Ce qui peut expliquer l'attitude "maternisante" de celles-ci.
    Je suis Documentaliste de formation et j'ai travaillé plusieurs années en Lycée général (où j'étais élève) et aussi Professionnel. Ce métier fait le trait d'union entre toute la communauté scolaire.
    Charles.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Non, elle n'était pas professeure d'anglais : )
      Mais elle était institutrice. Les conséquences concrètes à la maison: les catalogues CAMIF et ses pages brûlantes...

      Delete
  10. Bonsoir Mr Alex,

    Une noble tache que de transmettre la connaissance à de jeunes esprits avides de savoir. D'autant qu'à cet âge, on est curieux. Noble mais pas toujours facile. Un peu comme les services à la personne: savoir adapter la bonne attitude.
    Comme moi, vous avez du "adapter votre stratégie" pour ne pas vous faire surprendre... Difficile de cacher nos sentiments naissants à nos mamans.
    Et peut-être aiment-elles bien au fond jouer les "mamans sévères" avec leurs grands garnements. Rires. Peut-être même beaucoup plus qu'avec nos sœurs.
    Est-ce une nécessité pour elles ? Qui sait...
    Charles.

    ReplyDelete
  11. These women look so elegant, petite, and natural even today. They actually look like they're enjoying their bodies and the way the clothes make them feel. The way they tease the reader is incredible. Today it's all art, all image, attitude and character - please, give me these older pictures any day. They get my pulse going every single time.

    ReplyDelete