Sunday, April 4, 2021

" The old fashioned way " ( plus your worst fears )

 


" The old fashioned way "

As for the rest of the pictures, it is just your worst fears I believe. Like your mates surprising you when Mom is taking your temperature. Like the return of the Balls Pacifier. Like being humiliated in front of the nurses.
Fornutately, you can always leave this nightmare, switch off your computer and let these unfortunate (18 or more) boys deal (not so well) with the situation, phiew !! : ) 
VIP members, it's in your mailbox full size and quality today.

There are more embarrassing & fun scenes, but it will be in next update : )

Until then,

 ̶B̶e̶s̶t̶  worst always ,

AleX

9 comments:

  1. Thanks Alex, good stuff to add to the library. Keep well, Mike.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Glad it has found its way to your collection : )
      Have a good Sunday Mike, best

      Delete
  2. Sitting on the couch, pants and underpants around your ankles. Your worse fear is about to happen, she is going to use that hairbrush soundly on your bare bottom. Jack

    ReplyDelete
    Replies
    1. Exactly the next scene indeed.

      Sometimes I wish I was making movies rather than pictures ; )

      Have a good day Jack!

      Delete
  3. Bonjour Alex.
    Comme cela avait du bon l'éducation à l'ancienne.
    Pour les garçons en tout cas car cela nous conditionnait à respecter et obéir à l'autorité féminine sans rouspéter.
    Je n'ai hélas pu bénéficier d'une telle éducation jusqu'au bout car né à une époque où cela commençait à être mal vu, cela a fini par être interdit.
    A la maison papa me donnait régulièrement la baguette sur les fesses nues et maman assistait à la séance de correction.
    Ils disaient que c'était pour me rendre meilleur et avec le recul je me rends compte qu'ils avaient raison et grâce à eux, je suis maintenant un passionné de votre blog.

    ReplyDelete
  4. Bonjour Alex,

    Jeune ado, je me souviens avoir eu honte de me déculotter devant une infirmière libérale venue me faire des piqûres d'antibiotiques pour une bronchite. Ma Maman assistait à l'injection puisqu'ensuite elle me mettait des compresses d'eau tiède dessus pour atténuer la douleur. Mais je me pliais à cela sans caprices. D'autant que ma Maman avait un caractère assez autoritaire bien que très "Mère-poule". Et je me retrouve bien dans les saynètes ci-dessus. En effet, les infirmières, ces merveilleux "Anges de guérison" comme je les surnomme, ont toujours fait partie de mon quotidien en raison de ma très mauvaise santé (maladie héréditaire grave). Et quelques années plus tard, avec l'âge, ce fut gênant encore car l'infirmière était une Dame aux formes généreuses et toujours en jupe plissée et chignon strict et, les hormones aidant, je craignais d'être dans une situation plus que délicate que l'on devine aisément. Et je me suis parfois imaginé être fessé sur ses genoux pour cette raison. Ce qui n'eut jamais lieu. Ma mère m'aurait administré une cuisant fessée déculottée sur ses genoux. Ah, souvenir, quant tu nous tiens...
    Merci pour ces pépites. Bonne semaine. Charles.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Une situation fort gênante avec ce type d'infirmières... On se sait plus très bien si on aurait souhaité ou non vivre ce genre de cauchemar ; )

      Bonne semaine également

      Delete
  5. Bonjour Alex. Many thanks for sharing your recent works.

    My overall favourite is the three-months-in piece, depicting an attractive mother's firm grasp, the Harry Potter tee shirt suggesting he is a rather immature Mummy's Boy utterly subservient to a domineering matriarch who has full and intimate control over all aspects of his upbringing.

    In the poster-boy piece, the bared arm mother has a no-nonsense attractiveness and I'm sure she takes a strict interest in her boys'-bits reactions to fantasies engendered by the superheroine poster positioned above his bed.

    I really love the period-piece, three generations dynamic suggested by the image in which a pleased-with-herself mother shares with grandmother how well strappings are having an effect. I can imagine myself, hormonal, being hand-spanked over that grandmother's fulsome lap, making inappropriate emissions and suffering acutely for it when, in consequence, the mother energetically applies the strap.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Excellent description of what I had in mind when I made these scenes. Thanks to your message I know the pictures are well made and eloquent : )

      Delete